Qu'est ce que le SIBO ?


SIBO est l'acronyme en anglais de "Small Intestinal Bacterial Overgrowth"

On peut traduire ce terme en français par « prolifération bactérienne de l’intestin grêle ».


Le SIBO survient lorsqu’il y a trop de bactéries dans l’intestin grêle. Ce dernier, contrairement au gros intestin (le côlon), contient en principe très peu de bactéries, 100 000 fois moins que le côlon.

En effet, l’intestin grêle est la zone où seront absorbés à plus de 80 % les nutriments lors de la digestion.


Si les bactéries se multiplient de manière anormale dans l’intestin grêle, elles fermentent les nutriments notamment les glucides et fibres. Elles fabriquent des gaz comme l'hydrogène, le sulfure d'hydrogène, du méthane (lui est produit par d'autres microbes, les Archées). Ces gaz produits engendrent un déséquilibre digestif, fragilisent le système immunitaire localisé à plus de 70% au niveau de l'intestin grêle et provoquent des symptômes plus ou moins gênants comme :


• ballonnements, ou gaz importants ;

• diarrhée, constipation, parfois alternance des deux ;

• douleurs abdominales ;

• intestin irritable ;

• malabsorption des nutriments et à terme carences nutritionnelles ;

• brouillard cérébral, le fameux brain fog ;

• problèmes de peau ;

• déséquilibre hormonal…


À la longue, ce déséquilibre engendre des hypersensibilités alimentaires, une altération du microbiote intestinal, ce qui peut générer des dysfonctionnements chroniques.


Il existe 3 types de SIBO :

  • SIBO à Hydrogène provoqué par des bactéries avec des symptômes autrefois associés à la diarrhée ou alternance constipation diarrhée.

  • SIBO au Sulfure d'hydrogène, produit pas des bactéries sulfato-réductrices avec comme symptômes caractéristiques des diarrhées, douleurs et envies pressantes.

  • IMO à Méthane, produit par des Archées (qui ne sont pas des bactéries). Donc on parle d'IMO et non de SIBO. IMO signifie "Intestinal Methanogenic


Comment diagnostiquer le SIBO ?

Par un test respiratoire à jeun consistant à mesurer les gaz produits après avoir ingéré une solution de sucre rapide (lactulose ou glucose). Le test dure entre 2 à 3 heures, et peut être réalisé à l'hôpital, en laboratoire, à distance.

Les praticiens certifiés ECIM mesurent l'hydrogène et le méthyle acétate.


18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout